Théophraste Renaudot (1586-1653), un médecin de cour dans la cité

Stéphane Haffemayer propose une version pre-print d’un article à paraître dans les actes du colloque du Grihl “Les intellectuels dans la cité” (lundi 15 mai 2006, http://calenda.revues.org/nouvelle6744.html), à paraître incessamment aux presses de Rouen et du Havre.

Théophraste Renaudot (1586-1653) : les idées humanitaires d’un homme de communication

Renaudot, médecin des pauvres et journaliste, agit selon la théorie cohérente d’une forme de ” mécanisme social “. Ses ” innocentes inventions ” se situent en fait dans le champ de la réappropriation plus que de l’invention, dans celui de l’adaptation de principes théoriques à des réalités socio-économiques. Elles mêlent une utopie sociale envisageant le règlement général du problème de la pauvreté à l’échelle du royaume, une analyse de la disharmonie sociale et une théorie du rôle de l’information comme outil de régulation du bon fonctionnement à la fois de la société et de l’Etat. Un même fil conduit de sa réflexion sur la pauvreté au développement de l’information, tantôt idéaliste tantôt pragmatique, déroulé sur la scène publique, sur fond d’aspirations humanitaires.

Le texte complet de l’article est accessible au lien ci-dessous:

http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00637314/fr/